/medias/image/1705869945afd898f4ec51.jpg
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

En cette période de coupe du monde, découvrez Elise, apprentie et footballeuse en 2ème division !

Portraits

-

04/07/2018

Aujourd'hui c'est au tour d’Elise Legrout, apprentie au CFA SUP 2000 et sportive de haut niveau, de vous présenter son parcours hors norme.  
 

https://aftersup.cfasup2000.fr/medias/editor/oneshot-images/802282125b3b45ac1c365.jpg


 

CFA : Bonjour Elise ! Peux-tu nous présenter ton parcours et nous dire qui tu es ?

Elise : Je suis actuellement en Licence 3 Gestion des Entreprises à l’IAE Gustave Eiffel de l'UPEC, et en parallèle joueuse de football à la VGA Saint-Maur qui évolue en division 2, deuxième niveau féminin de football. Je suis également apprentie comme assistante marketing chez Natural Grass, entreprise dans le 8ème arrondissement .

CFA : Ton parcours sportif est déjà très impressionnant. Comment parviens-tu à concilier formation et sport de haut niveau ?

Elise : Quand j’ai eu 15 ans, j’ai quitté ma famille pour rejoindre un lycée en « sport-étude ». Tous les cours étaient organisés autour du sport et des entraînements. Très tôt, j'ai donc été habituée à faire du sport et à étudier en même temps. En sortant de ce pôle, ça a été assez compliqué de retrouver un cursus qui me permette de concilier le foot et les études. J'ai quand même réussi à suivre un DUT Techniques de commercialisation à Juvisy où j'ai pu bénéficier d'horaires aménagés. Je finissais tous les jours à 16 heures pour être à l’entraînement à 17h30. 

Cette année en Licence, c’était encore un peu plus spécial puisque j’avais et l’alternance, et les études et le foot. J’avais trois vies dans une vie ! Gros avantage, je logeais dans la résidence d'apprentis du CFA. Je vivais juste à côté de l'université, donc au niveau de la fatigue je pouvais bien récupérer. Côté travail, j’étais apprentie dans une entreprise très ouverte à la pratique sportive. J'ai eu la chance qu'ils voient cela davantage comme un atout que comme un poids. Quand j’avais des compétitions, des matchs ou que j’étais un peu plus fatiguée, ils me laissaient un peu plus de repos. Ça c’était vraiment cool !

En résumé, ce qui est important pour réussir, c’est de tout prévoir à l’avance, de tout organiser. Un petit imprévu, avec un cours qui se rajoute par exemple, peut tout chambouler, jusqu'à me faire rater un entraînement. Le mot-clé : l’organisation !

CFA : Merci Elise, c’est un très bon conseil que tu donnes aux apprentis qui peinent à concilier études, travail et loisirs... Et toi, pourquoi avoir choisi le football ?

Elise : Ça s’est fait assez simplement, j’ai deux grands frères qui jouaient au football dans le jardin, au début ils me mettaient dans les buts, ils me tiraient dessus. (rires)

CFA : Et maintenant c’est l’inverse ! (rires)

Elise : Exactement ! J’ai finalement pris goût à ce sport. Mon frère s’est inscrit à un club et je me suis dit "et pourquoi pas moi ?" C’est comme ça que tout a commencé...

CFA : Il paraît que tu as décroché un contrat sportif en Floride. Peux-tu nous en dire plus ?

Elise : A la rentrée, je vais rejoindre une université américaine pour continuer mes études et jouer dans l’équipe universitaire : l’UCF. C’est vraiment un beau projet qui se dessine. Je vais pouvoir allier mes études et le sport, encore plus facilement qu’ici. Le soccer là-bas, c’est le sport habituel pour les filles. C’est hyper développé et bien réputé. Le football américain, c’est plutôt pour les garçons. 

CFA : Tu résides actuellement dans la résidence pour apprentis du CFA SUP 2000. A quoi ressemble la vie entre apprentis dans cette Résidétape ? 

Elise : Je pense que les gens vivent bien, parce que moi j’étais intégrée à des discussions communes, dès que quelqu’un avait  besoin de quelque chose, quelqu’un lui répondait « t’as besoin de quelque chose ? Viens chez moi je vais te passer ceci, etc. ». A la résidence, tout le monde est très souriant, très avenant. Pas de soucis d’isolement. Si j’avais voulu faire des soirées, je n’aurais pas eu de problèmes, c’était vraiment super ! Si je me sentais un peu seule, je savais qu’il y avait d’autre gens de ma résidence ou de ma classe pour m’épauler.

CFA : Et ce fameux groupe Facebook de la « Résidence de l’ambiance » ?

Elise : Je n’y ai pas beaucoup participé, mas je l’ai suivi. Les discussions, les soirées, etc.

CFA : Est-ce que tu conseillerais ces logements à de futurs apprentis ?

Elise : Oui, tout à fait ! Surtout s’ils sont en formation sur le campus de Créteil. On peut bien s’y reposer, organiser son temps. Même le midi, si on oublie quelque chose, on peut repasser à la résidence. Et les locaux sont très propres, c’est vraiment cool.

CFA : Connais-tu la plateforme AfterSUP ?

Elise : Non du tout

CFA : Il s’agit du réseau d’anciens apprentis du CFA dont tu fais désormais partie. C’est intéressant d’y aller pour développer ton réseau, témoigner, et répondre à celles et ceux qui ont des questions, ou qui veulent suivre le même parcours que toi. 

CFA : Que penses-tu de la volonté du CFA SUP 2000 de créer un réseau où anciens (les alumni) et nouveaux apprentis peuvent échanger ?

Elise : Je trouve que c’est une bonne idée. Dans le monde pro, le réseau, les contacts et les opportunités qui s’ouvrent sont importantes. On a un lien, c’est ce réseau qui nous unit. Alors autant en profiter. Pour l’évolution de chacun, c’est super.

CFA : Quels sont tes projets pour la suite ? On sait que tu pars en Floride, mais sur le plus long terme ?

Elise : Tout d’abord, je veux finir mes études, et obtenir mon Master en Marketing. Après, j’aimerais mettre mon volet professionnel de côté, et m’épanouir dans le football. Ne faire que ça de mes journées ! Quand j’aurai 30 ans et que mon corps ne suivra plus, je retrouverai une carrière plus traditionnelle... Mon objectif, c’est de vivre du foot pendant quelques années.

CFA : Peut-être feras-tu partie de l’équipe de France !

Elise : J’espère car j’ai déjà eu de nombreuses sélections en équipe jeune. Mon objectif, c’est vraiment l’équipe de France A. Il y a encore du boulot mais… c’est l’objectif !

CFA : Tu es très motivée, c’est formidable. On y croit tous avec toi à 100%. Pour terminer, as-tu un pronostic concernant le futur vainqueur de la coupe du Monde 2018 ?

Elise : La France j’espère, bien entendu ! J’ai de l’espoir pour la France. Au vu des matchs de poule, ce n’est pas forcément représentatif, et on s’endort un peu. Mais je pense qu’ils vont se réveiller. La compétition n’a peut-être pas encore débuté dans leur tête, mais je suis sûre qu’ils préparent de bonnes choses. Donc la France, oui ! La Belgique aussi peut faire un bon parcours.. (Cette interview a été réalisée le 26 juin dernier, avant le 4-3 de la France ;D)

CFA : Mais tu es Belge ?

Elise : Non pas du tout, mais j’ai vu quelques matchs et je pense qu’ils ont un bon potentiel aussi. Allez les Bleus, bien sûr !


https://aftersup.cfasup2000.fr/medias/editor/oneshot-images/3861430345b3b459baec82.jpg


C’est sur cette note positive et pleine d’optimisme que se termine l’interview d’Elise Legrout. Le CFA SUP 2000 lui souhaite bonne chance dans la réalisation de ses projets sportifs, professionnels et personnels !

Et pour terminer, nous tenons à remercier chaleureusement Solène Jourda, Conseillère sociale à la Résidétape de Créteil-Université, qui a permis l’excellent déroulement de cet entretien.  

1579 vues Visites

1 J'aime

  • sport
  • résidence
Retours aux actualités

Commentaires1

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portraits

Un apprenti au Championnat de France Universitaire de Ski Alpin

User profile picture

Emeline Evenat

23 avril

Portraits

IUT Créteil-Vitry - Deux étudiants en première place de leur concours annuel

User profile picture

Francisco VIEIRA MENESES

27 février

Portraits

Découvrez la licence professionnelle Gaz et électricité en partenariat avec Paris 13

User profile picture

Bénédicte Cardiet

19 décembre